Make your own free website on Tripod.com

Tropique  du  cancer

saint sens
ou requiem pour un sein

pur objet de plaisir butine, lutiné,
sensation du désir, tu vas m'abandonner

lorsque les jours d'été,
en robe décolletée,
ta rondeur attirante
me gonflait de fierté
cette idée délirante
ne m'était guère venue
que l'on m'amputerait, vivante,
me laissant ainsi, nue...

je me réveillerai, amazone étourdie,
sans toi, mon vieil ami, le cœur abasourdi,
amazone-silicone
sans plus de sensations
je serai toute conne
devant la punition


où seras-tu, mon loulou
et dans quelle poubelle,
lorsque entre chiens et loups
je ne serai plus belle...

salut mon petit gars, salut mon gros lapin
toi qui fus caressé,
toi, qui faisait des bonds
sous des mains empressées
et dieu que c'était bon...

armée de mon sérum
et d'un bon verre de rhum
j'aurai la sensation
d'une fin de mission